20 mars 2017

l’heure bleue

Jim-Rose relève la tête,  sous son Steston noir il apparait tel une rose cyanosée, révélant une peau bleuâtre sous un duvet argent. Ses larmes se mélangent au gloss céruléen sur ses paupières luisant ses cils, cachant le noir de ses prunelles, trahissant l’enfer dans lequel se meurt l’adolescence.

emmanuelle mottaz

18 novembre 2015

_ Laurence Fishburne, my friend, je crois qu’il a aimé mon bonnet en laine Hedi Slimane que je portais alors qu’il faisait 33°,  j’avais une crise de sinusite. Pour moi il était Samuel L Jackson, je l’ai pris pour Samuel L. Lorsque j’ai dit à Ali, j’ai un nouvelle ami,  Ali dit qu’il allait au spa avec lui_ son bite est grande comme toi ! Je ne voyais pas les choses comme ça, j’ai pas envie d’écrire ce que je sais, j’ai du mal à écrire ce qu’il se passe à l’extérieur de moi. Ce qui est à l’extérieur de moi est très masculin, ce qui est à l’intérieur de moi est très féminin. Laurence Fishburne est très masculin et très attirant, très charismatique, Apocalypse now,  Matrix, Laurence, matrice, Emmanuelle, j’aime ce genre de rencontre dans des lieux exclus du monde, Laurence Fishburne est un ange de Los Angeles il m’a mise sur le chemin de la Matrix.

Chalet Gourmet 7880 w. Sunset Blvd_ Los Angeles. 0013238746301  

e.

 

17 novembre 2015

Jim-Rose relève la tête, sous son Stetson noir il apparait tel une rose cyanosée peau bleuâtre, duvet argent, ses larmes luisent ses cernes ses cils cachent le céruléen de ses prunelles trahissent l’enfer dans lequel meurt son adolescence.

book film roman-photo, fragment de « L’heure bleue »

 

e.

30 mars 2014

Angel Suicide 

_ Il aurait pu dire qu’elle s’était donné la vie… Mais ils n’auraient pas compris qu’on puisse vouloir mourir parce qu’on est dégoûté non de la vie mais de la mort. De cette mort amère qu’on boit pour oublier, qu’on avale dans des crises d’angoisse et qui vous lève le cœur. Jamais on ne saura la vérité de cette mort, car la thèse du suicide et celle du meurtre ne s’oppose que dans les actes et les motivations conscientes. Pour l’inconscient le suicide est presque toujours un meurtre, et le meurtre parfois un suicide. Un jour elle m’a dit : Je n’ai pas peur de mourir. C’est déjà fait !

Inspiré du livre, Marylin dernières séances, Michel Schneider

 

e

 

17 janvier 2014

BraziL  Asile, dernier rempart des petits diables, 5h00 du matin, un homme noir, un feu noir, des putes.
Ça sent mauvais, poissons pourris, bébés pourris arrivent de la mer.
Parler du diable il arrive !

e

12 janvier 2014

 

____________SMIRNOFF CASSIS = VODKA POUR ENFANT

 

e